Alan Maislin

Après la conférence de presse qui s’est tenue le 18 janvier dernier, Gaétan Barrette, ministre de la Santé et des Services sociaux a inauguré officiellement le Pavillon K en coupant le ruban rouge. Il était accompagné de (à partir de la gauche) la Dre Louise Miner, directrice des Services professionnels; Lawrence Bergman, ancien député de D’Arcy-McGee; Francine Dupuis, directrice générale adjointe de Santé Centre-Ouest Montréal; Pierre Arcand, ministre de l’Environnement, du Développement durable et des Parcs; Dr Lawrence Rosenberg, Président-directeur général de Santé Centre-Ouest Montréal; Alan Maislin, président du conseil d’administration de Santé Centre-Ouest Montréal; Allen Rubin, président du conseil des gouverneurs de l’HGJ; Georges Bendavid, directeur des Services techniques; Johanne Boileau, directrice des Soins infirmiers; et Joanne Côté, directrice de la transformation et directrice adjointe, innovation et analyse prescriptive et quantitative.

Le point culminant de l’aventure du pavillon K

Après une décennie de planification, des années de construction, des mois de préparation minutieuse, des semaines d’exercices et une journée d’activité intense, le pavillon K abrite maintenant les Soins intensifs, les Soins coronariens, les Soins intensifs de néonatalogie, le Centre des naissances, les salles d’opération et plusieurs autres services et unités de soins.

Lire la suite
Les membres du Comité d’humanisation des soins – (à partir de la gauche) Jane Feldman, Marisa Rodi, Belinda Amodio, Alan Maislin, Rosalie Johnson, Vivian Konigsberg et Josina Van Den Nieuwenhof – réunis dans le hall principal pour le lancement de la Campagne pour le respect.

Une nouvelle initiative souligne l’importance du respect à l’égard des patients

Le respect des patients envers le personnel et le respect entre les employés est tout aussi essentiel – un message à l’intention du personnel.

Durant quatre mois, de la fin de 2014 au début de 2015, George Mullings est toujours revenu bien surpris de chacune de ses visites à l’HGJ. Lui et les membres de sa famille s’occupaient de sa belle-mère hospitalisée, et ils étaient constamment surpris et reconnaissants de voir qu’elle pouvait préserver sa dignité et garder sa bonne humeur grâce au respect que lui témoignait le personnel.

Lire la suite